Delphine Cosmetic Diary

Mon troisième trimestre de grossesse

Maternité

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Je trouve enfin le temps de vous parler de mon troisième trimestre de grossesse.

Je m’étais dit qu’avant le terme, je vous parlerai de ce qui s’est passé durant ces trois derniers mois, mais voilà je n’ai pas trouvé le temps pour le faire. De plus, Emma avait décidé de venir quelques semaines plus tôt.
On ne va pas se le cacher les premières semaines sont un peu compliquées dans le sens où les deux premières semaines sont assez chargées. Heureusement que mon mari avait ses congés de paternité, car avec tous les rendez-vous qu’il y a les deux premières semaines de vie pour bébé, je ne m’en serais pas sorti toute seule.

Je ne vous l'avais dit encore nulle part, ni sur les réseaux sociaux, ni sur le blog, mais Emma est née avec le rein droit atrophié. Ce qui fait qu’elle n’a qu’un seul rein qui fonctionne, du coup on était un peu plus stressé au début !

C'est pourquoi, elle est un petit peu plus suivi depuis la naissance. C’est-à-dire qu’elle a des rendez-vous spécifiques pour vérifier que tout va bien, mais je vous rassure elle va très bien.

Au début, c’était un petit peu compliqué aussi de prendre le rythme d’Emma et de tout mettre en place. J’ai encore un peu de mal à comprendre ce qu’elle me demande, mais ça va beaucoup mieux. Le premier jour où je me suis retrouvée toute seule avec elle, car mon mari devait reprendre le travail, ce jour-là a été très compliqué et très stressant pour moi.

Emma a dû le ressentir, car elle a beaucoup pleuré ce jour-là, mais j’ai relativisé et depuis ça va beaucoup mieux, j’arrive à savoir un peu plus ce qu’elle demande.

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Le septième mois de grossesse

Dès mon sixième mois de grossesse, j’avais commencé à avoir des crampes dans le bassin, en plus de la sciatique dans le bas du dos. Les crampes ne se sont pas arrangées et ce sont même accentuées jusqu’à la fin de la grossesse.

Il mettait difficile de marcher et de rester debout longtemps.

Heureusement nous avions fini la chambre d’Emma depuis déjà quelques jours, en fait nous avions commencé très tôt à acheter les affaires de puériculture et sa chambre, du coup, à la fin du sixième mois nous avions déjà tout. J’avoue que j’ai été très organisée sur ce point, en même temps, j’avais peur qu’elle naisse en avance.

J’ai bien fait, car comme je ne pouvais me déplacer en magasin il aurait été difficile pour moi d’organiser sa chambre et de faire les derniers achats.

À la fin du septième mois de grossesse, j’ai commencé les cours de préparation à l’accouchement. J’ai de la chance, car mon mari a pu assister à tous les cours ainsi qu’à tous les rendez-vous d’échographie, de contrôle et la rencontre avec l’anesthésiste, car les cours de préparation à l’accouchement était tous prévus les samedis matin.

Baby girl bougeait énormément et donnait de bons coups dans mon ventre et ma vessie. Elle avait aussi le hoquet depuis le tout début du sixième mois de grossesse et à partir du septième mois, elle l’avait à peu près une à deux fois par jour.

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Nous avons eu la consultation du septième mois avec une échographie pour vérifier que baby girl se porte bien et connaître son poids ainsi que sa taille.

C’est lors de cette échographie, que le médecin s’est rendu compte qu’elle ne trouvait pas le deuxième rein de baby girl. Pour les deux premières échographies, il voyait bien un deuxième rein, mais entre le cinquième mois de grossesse et le septième mois, malheureusement son rein droit ne s’est pas développé. Mais à ce moment-là nous ne le savions pas. En fait, suite à cette échographie du septième mois le doute s’est installé sur le faite qu’elle ne possède pas de deuxième rein ou bien que celui-ci se soit placé ailleurs que là où il devait être.

Nous avons eu un deuxième rendez-vous suite à celui-ci pour vérifier si on le voyait, mais encore un échec. Ils nous ont demandé si nous souhaitions réaliser une autre échographie dans un hôpital qui possède du matériel plus performant afin de voir si le rein ne se situait pas à un autre endroit, ou bien on attendait la naissance pour réaliser l’échographie sur elle une fois née.

Nous avons fait ce deuxième choix et nous avons préféré attendre qu’elle naisse. À partir de ce moment-là ça a été un petit peu le stress de se demander si oui ou non elle possédait bien un deuxième rein. Mais nous avons relativisé en nous disant qu’elle devait forcément l’avoir puisqu’ils l'avaient vu lors des deux premières échographies.

Malheureusement ce n’était pas le cas, mais nous ne le savions pas à ce moment-là.

Sinon lors de la consultation de ce troisième trimestre nous avons eu l’estimation de sa taille et de son poids ainsi que celle qu’elle aurait à la naissance si elle arrivait à terme.

Ce jour-là on nous a annoncé qu’elle devait peser dans les 2,900 kg pour une quarantaine de centimètres et que lors de sa naissance si elle arrivait à terme elle serait dans la norme avec un poids d’environ 3,3kg.

Pour résumer, c’était un mois chargé de rendez-vous, à courir à droite et à gauche.

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Le huitième mois de grossesse

Mes nuits étaient toujours perturbées par mes insomnies, elles ont commencé à mon quatrième mois de grossesse et se sont poursuivis jusqu’à la fin !

Il fallait que je fasse des siestes la journée pour pouvoir me reposer un peu. Et je n’ai pas eu de chance, car cet été a été marqué par de fortes chaleurs à Lyon qui ont débuté vers la fin du mois de juillet, jusqu’à mi août.

Je devais me lever la nuit pour aller boire de l’eau fraîche dans le frigo, je passais ensuite pratiquement une heure dans la chambre de baby girl avec la fenêtre ouverte à essayer de me rafraîchir et à me laver les mains sous l’eau froide.

À partir de fin juillet, j’ai commencé à avoir des contractions non douloureuses. Au début, je ne devais en avoir que trois par jour, mais au mois d’août j’en ai eu un peu plus, environ une dizaine.

Il m'était aussi très difficile de trouver une position pour dormir. Sur le dos, je n’y arrivais plus, car elle commençait à peser lourd et la sciatique ne me permettait pas d’être allongé sur le dos sinon j’étais coincé.

Il fallait que je m’allonge sur le côté gauche quelques minutes histoire de soulager ma sciatique avant de pouvoir me mettre sur le dos, mais il m’était quand même difficile de me déplacer et de sortir du lit ou même de m'y rallonger !

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Le symptôme qui s'est accentué au fil des mois ce sont les courbatures dans le bassin qui sont apparut au sixième mois de grossesse ! Mon médecin m’a dit que c’était dû au fait qu’elle commençait à descendre dans le bassin, d'où les courbatures !

On m’a aussi dit que c’était assez répandu et que beaucoup de femmes enceintes les avait, mais en en parlant autour de moi, aucune n’avait eu ce symptôme. Idem pour les petites décharges électriques ressentis dans le vagin.

J’ai aussi commencé à gonfler un petit peu au niveau des pieds et des mains, je n’arrivais même plus à mettre mon alliance. Mais il me suffisait de mettre mes jambes en hauteur et d’y appliquer du froid pour que mes pieds dégonflent un peu, par contre pour mes mains c’était un peu plus compliqué.

C’est aussi lors de ce huitième mois de grossesse que j’ai commencé à appréhender l’accouchement.

Durant tous les autres mois, je n’ai pas du tout eu peur de cette étape, mais c’est seulement au huitième mois que j’ai commencé à me poser des questions sur ce que j’allais ressentir, les douleurs, si ça allait durer longtemps, si j’allais perdre les eaux à la maison, dans la voiture, si ce serait en pleine nuit ou la journée alors que mon mari est au travail... C’est toutes ces questions qui ont commencé à me trotter dans la tête.

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Le neuvième mois de grossesse

On m’avait dit que le dernier mois de grossesse était le plus long, mais pour moi il est passé extrêmement vite ! En fait, à partir du quatrième mois de grossesse le temps est passé extrêmement vite.

Comme je me suis retrouvée au chômage à mon quatrième mois de grossesse, je pensais que le temps passerait très doucement, mais en réalité il n'a fait qu’accélérer.

Mes différents maux de grossesse indiquaient ci-dessus se sont intensifiés jusqu’à la naissance de ma fille, mais pour ce qui est de l'accouchement, je vous en parlerai dans un autre article ! J'ai une belle petite anecdote à vous raconter !

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Mon troisième trimestre de grossesseVoir l'image en grand

Toutes les photos qui se trouvent dans cet article ont été prisent et retouchées par la talentueuse photographe Müge !

Vous pouvez retrouver le récit de mon premier trimestre de grossesse ainsi que celui de mon second trimestre de grossesse.

Ecrit par Delphine Cosmetic Diary

J'espère que mon article vous a plu, n'hésitez pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que vous en avez pensé ♥

Share on

Vous aimerez peut-être...

Voir les 2 commentaires
avatar

Mylene

Le lundi 17 septembre 2018 à 09:16

Quelle aventure cette grossesse, les fortes chaleurs ont dû être difficiles à gérer. J'ai hâte de lire ton prochain article et j'espère que tu en feras un sur ton accouchement. Les photos qui illustrent l'article sont magnifiques, tu est rayonnante.

Répondre

avatar

Delphine CosmeticDiary

Le jeudi 20 septembre 2018 à 16:14

Merci beaucoup Mylene, oui je vais faire un article sur mon accouchement, mais je vous épargnerais tous les détails ;D

Répondre

Laisser un commentaire

Twitter login     Facebook login